L’ÂME DU LIEU

Cet hôtel particulier fait partie du patrimoine collectif des roannais. Le bâtiment connut un début tragique : Jules Déchelette, neveu de Joseph Déchelette, fit édifier en 1900 un hôtel sur la rue du Coq, mais décède en 1909 à l’âge de 27 ans et n’y vivra pas. Ce lieu devient la résidence de son frère Charles. Il restera jusqu’il y a quelques années le foyer de sa descendance et fut le théâtre d’une belle vie familiale animée. Le rez-de-chaussée fut occupé par divers commerces :  une boutique de robes de mariés, une banque et plus récemment les arts de la table avec l’enseigne Bonnet Blanchet. A l’angle se dresse un coq sculpté dans la pierre qui rappelle le nom attribué à la rue. Autrefois passage privé étroit transformé en ruelle en 1820, affublée du nom de « rue Neuve », elle devient « rue du Marché-Neuf » en 1828, et enfin « rue du Coq » à partir de 1835. En 2017, la Maison Bouquet s’établit au rez-de-chaussée et au 1er étage de ce bâtiment de caractère.